Swiss Beatles Fan Club

14 octobre 2013



Paul McCartney New

Il aura fallu patienter six longues années pour enfin écouter un album inédit de Paul McCartney, le 16e de sa carrière solo. Pour réaliser ce nouvel opus, composé de 12 chansons + trois titres bonus pour l'édition Deluxe, l'ex-Beatles n’a pas lésiné sur les moyens en s’entourant de la meilleure génération de producteurs actuels. « L’idée de départ était d’aller voir un ou deux dont j’aimais le travail, pour voir avec qui je m’entendrais le mieux », explique McCartney. « Mais j’ai finalement décidé de travailler avec tous ! A chaque fois sur des choses vraiment différentes, mais je n’ai pu choisir », se réjouit-il.

Pour façonner cette nouvelle production, il s’est entouré de Paul Epworth et Mark Ronson, architectes de génie de l’album 21 d’Adele pour l’un, et de Back to Black de Amy Winehouse pour le second. Il a également pu compter sur la vision de Giles Martin et Ethan Johns, dont il avait très bien connu les pères. « J’ai beaucoup travaillé avec le papa de Giles, George Martin, du temps des Beatles ; Glyn Johns avait travaillé avec nous sur
Let It Be et des trucs pour Wings », précise Paul McCartney.

Pourtant, malgré les filiations paternelles, c'est le talent qui a primé. Tandis que Giles Martin a remixé avec succès le catalogue des Beatles pour l’album Love et sur
New coproducteur exécutif avec Paul McCartney, Glyn Johns a brillamment produit les premiers albums des Kings of Leon, et ceux des Vaccines plus récemment. A cette distribution élogieuse, s'ajoute le mixage de Mark « Spike » Stent, dont ses collaborations prestigieuses font état d'un sacré curriculum vitae en la matière. Riche de tous ces techniciens, le disque enregistré entre Londres, New York et Los Angeles, pourrait bien en étonner plus d’un. Le premier extrait New, dévoilé en septembre dernier, est en effet une délicieuse plongée vers ses premières compositions dans le style Beatles.


Les onze autres titres confirment cette direction, sans laisser place à l'ennui ou à la monotonie. Avec brio, New s'aventure dans la diversité, du coup, l'album s'écoute comme une playlist aléatoire, l'auditeur ne sachant pas à quoi s'attendre quand commence un morceau. Looking At Her qui étonne par ses touches electro-pop, ravive l'esprit des « Fab Four », puis Appreciate, un long morceau psychédélique, electro et expérimental, est le plus réussi de l'album. Le fragile et dépouillé Hosanna, le charmant Queenie Eye, le parfum Beatles de Alligator et New sont autant de moments emballants.

Grâce à une production moderne et efficace, le disque ne se perd pas dans les multiples directions qu'il aurait pu emprunter aux côtés de quatre producteurs différents. A l'inverse, le disque prend des chemins qui se dégustent avec gourmandise piste après piste. Mais ne perd jamais de vue sa route fraîche et plaisante. Avec New, le temps du nouveau McCartney est arrivé ! |  |

Producteur exécutif
Giles Martin
Mixage
Mark ‹ Skipe › Stent



01 | Save Us 
Paul Epworth
02 | Alligator 
Mark Ronson
03 | On My Way to Work
Giles Martin
04 | Queenie Eye 
Paul Epworth
05 | Early Days 
Ethan Johns
06 | New
Mark Ronson
07 | Appreciate
Giles Martin
08 | Everybody Out There
Giles Martin
09 | Hosanna 
Ethan Johns
10 | I Can Bet 
Giles Martin
11 | Looking at Her 
Giles Martin
12 | Road 
Paul Epworth
Edition Deluxe
Bonus 
13 | Turned Out 
Giles Martin
14 | Get Me Out of Here 
Giles Martin 
15 | Scared 
Giles Martin
Edition Deluxe
Japon 
16 | Struggle
Giles Martin



 
Clip Queenie Eye > Clip Appreciate > Clip Early Days
Biographie > Boutique