Swiss Beatles Fan Club: Le Centre de culture ABC fête les 50 ans de Sgt. Pepper

25 août 2017

Le Centre de culture ABC fête les 50 ans de <i>Sgt. Pepper</i>

Le Centre de culture ABC fête les 50 ans de Sgt. Pepper

1967, année du Summer of love, de la déferlante hippie. Les Beatles renoncent à la scène et sortent l’hallucinant Sgt Pepper’s Lonely Hearts Club Band après cinq mois d’enregistrement. Le disque explose les codes, convoque fanfare et orchestre symphonique, il explore tous les champs sonores : électroacoustique, classique, indien. Cette année-là marque aussi la naissance du Centre de culture ABC situé en Suisse à La Chaux-de-Fonds, salles de spectacle et de cinéma ouvertes à toutes les avant-gardes. Un demi-siècle d’émulation créatrice jamais démentie. Un peu comme les quatre garçons dans le vent. Alors c’est tout naturellement avec le plus fou de leurs albums que l’ABC fera la fête ce 26 août. Douze formations musicales ont été invitées à revisiter les 12 morceaux de Sgt. Pepper, attribués par tirage au sort.

Oui, mais pourquoi cet album alors qu’il y a eu d’autres grands événements musicaux en cette année foisonnante ? Le codirecteur de l’ABC, Yvan Cuche, l’avoue, il était « plus Beatles que Stones » dans son adolescence. Mais la motivation principale était « de faire la fête avec un album qui a révolutionné le paysage musical et la façon d’enregistrer. Un album qui permet d’innombrables relectures dans des univers très différents. » Sûr qu’il y en aura pour toutes les oreilles : une création du Nouvel Ensemble contemporain, du rock radical, de la toy music en passant par toutes sortes d’explorations acoustiques. De 15 h 30 à 1 heure du matin, voire jusqu’à l’aube, les artistes répartis en quatre sessions donneront de mini-concerts de 20 à 30 minutes chacun. « Ça peut être l’interprétation plutôt fidèle de la partition ou, à l’opposé, un simple clin d’œil mais identifiable, pas un message subliminal », prévient Yvan Cuche. Et comme c’est la fête, l’entrée est libre. Buvette, tables et vente de disques, DVD, etc. seront aménagés devant l’église. Madame Patate, Française habitant Bruxelles : l’ancienne DJ, magicienne de l’électroacoustique, bricoleuse d’objets sonores et d’instruments improbables (clés à molette, jouets, etc.) transposera le planant She's Leaving Home dans son univers étrange. ||

Information