Swiss Beatles Fan Club: Autobiographie de Brian Epstein, le manager des Beatles

1 septembre 2017

Autobiographie de Brian Epstein, le manager des Beatles

Autobiographie de Brian Epstein, le manager des Beatles

Aîné d'une famille juive de Liverpool, Brian Epstein repère en 1961 et mène au succès un petit groupe de quatre garçons, se jurant de les rendre « plus grands qu'Elvis ». En 1963, les Beatles explosent. L'Amérique est à leurs pieds après leur premier passage mythique au Ed Sullivan Show le 9 février 1964. Plus rien ne sera comme avant. Beatniks, hippies, révolution, tout est désormais en devenir. Et de tout cela : les Beatles seront les gourous. Brian Epstein est l'homme qui a fait les Beatles. Qui a transformé quatre jeunes rockers surdoués de Liverpool en phénomènes planétaires. Qui les a menés au sommet de l'histoire de la musique.

Écrite par le journaliste Derek Taylor, l'attaché de presse des Beatles, qui réalisa la transcription d'enregistrements audio d'entretiens, l'autobiographie A Cellarful of Noise (1964) parue en Angleterre, puis traduite en langue française sous le titre Brian Epstein : J'ai inventé les Beatles (2008), retrace les trois années qui ont accompli le miracle Beatles. On trouvera, raconté de l'intérieur par le manager qui a fait les Beatles : L'histoire d'une découverte, celle du plus grand groupe du monde par un petit vendeur de disques de Liverpool. - Les balbutiements de jeunes gens propulsés dans le star-system des années 60. - Les raisons du remplacement de Pete Best, le batteur original, par Ringo Starr. - L'épopée d'un petit vendeur de disque, renvoyé dans son enfance de toutes les écoles, juif, gay, dans une Angleterre conservatrice, devenu le plus grand manager et découvreur de talents. - Des histoires personnelles sur chaque membre du groupe, raconté librement à la première personne.

Brian Samuel Epstein, né le 19 septembre 1934 à Liverpool, est mort le 27 août 1967 à son domicile londonien. Bien que la thèse du suicide fut invoquée à l'époque, il s'agit après enquête d'une mort accidentelle par imprudence due à un autosurdosage d'un barbiturique d'aide au sommeil appelé Carbrital. Plus de deux ans et demi après le drame, les Beatles se séparaient. Aussi talentueux étaient-il, les Beatles n'auraient jamais été les Fab Four sans Brian Epstein. Et comme l'a avoué Paul McCartney dans le livre In my Life : The Brian Epstein Story (2002) de Debbie Geller, les Beatles ne se seraient jamais séparés avec lui. Il était le cinquième Beatles. « On aimait Brian. C'était un homme généreux. On lui doit tant. On avait fait un bon bout de chemin ensemble. » déclara Ringo Starr. « On avait besoin de quelqu'un pour nous sortir de notre cave et lui avait besoin de se sortir du trou dans lequel il était. » confira George Harrison tout comme John Lennon : « On avait une foi totale en Brian quand il s'occupait de nous. » ||

BoutiqueInformation