Swiss Beatles Fan Club: L'album «Magical Mystery Tour» des Beatles fête son 50e anniversaire

29 novembre 2017

L'album «Magical Mystery Tour» des Beatles fête son 50e anniversaire

L'album «Magical Mystery Tour» des Beatles fête son 50e anniversaire

Diffusé le 26 décembre 1967 par la BBC, le film musical des Beatles, Magical Mystery Tour, a donné lieu à deux disques distincts. Le 27 novembre 1967 sur le label Capitol Records, les États-Unis ont d’abord découvert six chansons utilisées dans le film sur la face A d’un album vinyle 33 tours. Avec en face B cinq chansons publiées en single. Au Royaume-Uni, la maison de disques EMI sort le nouvel opus le 8 décembre 1967 sous la forme d’un double 45 tours EP (« extended play », chaque face pouvant accueillir deux chansons contrairement au single qui ne met qu’une chanson par côté) avec les six titres utilisés dans le téléfilm réalisé par Bernard Knowles et produit par Apple Films. Rapidement, les ventes en Angleterre de la version importée d’Amérique du nord dépassent celle du maxi jusqu'à ce que le 4 décembre 1976, EMI publie à son tour la version augmentée plus convaincante. Dans son LP, Capitol Records a utilisé le livret de 28 pages provenant de l'ensemble EP, composé de 24 pages de photos et d'illustrations en couleur et de quatre pages pour les paroles des chansons. Plusieurs années plus tard, le label américain a cessé d'inclure le livret et a supprimé la mention de la couverture de l'album.

Les nouvelles créations musicales incluses dans Magical Mystery Tour se voulaient dans la continuité des expériences qui définissaient la précédente production de Sgt. Pepper’s Lonely Hearts Club Band. La chanson éponyme de l'album en ouverture, tient parfaitement son rôle en invitant l'auditeur de manière dynamique à suivre les Beatles dans le voyage. Vient ensuite une belle ballade de Paul McCartney, The Fool on the Hill, l'histoire d'un fou dont tout le monde se moque. L'instrumental Flying crédité des quatre Beatles ne restera pas gravé dans l'histoire de la musique, c'est d'ailleurs la seule publication collective officielle. Pour George Harrison, sa contribution est Blue Jay Way, qui n'a pas une mélodie inoubliable mais dans laquelle l'utilisation conjointe d'un orgue, de l'écho et d'étranges chœurs créent une atmosphère trouble et prenante. Le titre de la chanson provient du nom d'une rue d'Hollywood, surplombant le Sunset Boulevard. McCartney livre également une chanson plus légère, Your Mother Should Know, dans le style des airs de music-hall des années 1920/1930.

L'apogée psychédélique

Fantastiquement surréaliste dans I Am the Walrus, John Lennon déverse des paroles « incompréhensibles » dans la plus pure tradition du nonsense anglais, le tout sur une rythmique implacable, renforcée par une des plus belles orchestrations jamais écrites par le producteur du groupe George Martin. Le titre Hello, Goodbye conçu par McCartney et placé en face A du single, ne rencontre pas les faveurs de Lennon qui voit sa chanson psychédélique reléguée en face B. Les morceaux suivants édités en single sur l'édition américaine comme Strawberry Fields Forever et Penny Lane, enregistrés entre la fin d'année 1966 et début 1967, marquent l'esprit de la période Sgt. Pepper, et sont publiés en février 1967. Le disque se conclut avec le 45 tours du mois de juillet, la composition Lennon / McCartney, Baby, You're a Rich Man, accompagnée par ce son de basse étonnant, et All You Need Is Love en face A, l'hymne du Summer of Love composé par le très inspiré Lennon. Même si l'album Magical Mystery Tour a été « assemblé » de manière un peu artificielle et n'a donc pas la cohérence de Sgt. Pepper’s Lonely Hearts Club Band, il présente néanmoins toutes les facettes des Beatles au sommet de leur période psychédélique.

Malgré la critique médiatique négative sur la réalisation cinématographique, le neuvième album du groupe de Liverpool est un succès commercial important, générant le plus haut niveau de ventes initiales de tous les albums de l'époque, avec un gain de 8 millions de dollars en seulement trois semaines. Le disque atteint le sommet des hit-parades de sa catégorie aux États-Unis, et la deuxième place des classements singles en Angleterre (chose rare pour un double EP). Magical Mystery Tour est à la première place des meilleures ventes du Billboard américain pendant huit semaines au début de 1968 et reste dans le Top 200 jusqu'au 8 février 1969. Il est nominé aux Grammy Awards pour l'album de l'année en 1968. En 1987, le format d'outre-Manche est devenu la norme dans le monde entier, lorsque le catalogue des Beatles paraît en disque compact. Des décennies plus tard, le DVD remixé de Magical Mystery Tour paru en 2012, entre comme No 1 dans le tableau du Billboard Top Music Video, tandis que l'album CD grimpe au plus haut sommet du Billboard Catalog Album Chart, et No 2 du Billboard Soundtrack. ||

Boutique